Même si l’on se sent jeune, les premiers signes du vieillissement cutané se voient, c’est inéluctable. S’il est impossible d’inverser les effets du temps sur la peau, on peut cependant les ralentir ou les atténuer en adoptant des habitudes de vie saine et en prenant soin de sa peau.

Le vieillissement cutané : un processus normal

Vieillissement - Cellule Peau

Les cellules de la peau se renouvellent tous les 28 jours en moyenne. Mais au fur et à mesure du temps, ce renouvellement ralentit et les cellules mortes s’accumulent. Toutes les couches de la peau sont affectées :
– Les glandes sébacées et sudoripares diminuent, entraînant une réduction du film hydrolipidique de l’épiderme et donc une sécheresse cutanée.
– Les fibres de collagène et d’élastine se détériorent au niveau du derme, associé à une diminution de l’irrigation sanguine. La structure de la peau est altérée, les rides se forment et l’éclat de la peau s’estompe.
– Les couches plus profondes de l’hypoderme sont également atteintes, notamment par une diminution des cellules adipeuses, entraînant des rides profondes et une perte de volume.

Parmi les signes les plus visibles du vieillissement, les rides et ridules apparaissent dès 25 ans. Elles sont liées principalement aux expressions du visage. Elles s’installent en premier aux coins des yeux (les fameuses « pattes d’oie »). Puis, d’autres apparaissent : les lignes horizontales sur le front, les lignes verticales entre les sourcils… La peau se relâche petit à petit, devient plus fine, et la gravité tire les tissus vers le bas. Des rides de plus en plus profondes s’installent. Le contour global du visage manque de tonus, ce qui modifie au fur et à mesure du temps l’apparence du visage. Des tâches pigmentaires apparaissent et l’inconfort dû à la peau sèche et déshydratée se fait sentir.

À lire: Comment prendre soin de sa peau sèche.

Les causes du vieillissement :

Les facteurs endogènes

L’oxygène est au centre d’un paradoxe : il est indispensable à la vie, mais génère des radicaux libres. Une partie d’entre eux est neutralisée par les antioxydants que produisent nos cellules ou qui sont apportés par l’alimentation. Mais avec le temps et sous l’influence de facteurs externes, les radicaux libres deviennent nuisibles en altérant les molécules qui composent nos cellules (ADN, protéines, acides gras…) : c’est ce que l’on appelle le stress oxydatif (ou stress oxydant). Il contribue au vieillissement des tissus et à de nombreuses maladies chroniques.

Vieillissement - chromosomes

La baisse de la sécrétion hormonale joue également un rôle dans le vieillissement cutané : les hormones sexuelles influencent par exemple le contenu en collagène et la vascularisation de la peau.

D’autre part, les chromosomes de nos cellules se raccourcissent à chaque division cellulaire au niveau de ce que l’on appelle les « télomères ». Lorsque ceux-ci sont trop courts, les cellules arrêtent de se diviser, induisant une sénescence. Certains facteurs extérieurs peuvent accélérer le raccourcissement de ces chromosomes, comme le tabac ou le stress.

La génétique est bien sûr déterminante. Des chercheurs ont par exemple montré que les personnes porteuses d’une variation dans le gène MC1R semblent avoir deux ans de plus celles n’ayant pas cette mutation. Certaines versions de ce gène déterminent une chevelure rousse et une peau pâle, mais il est également impliqué dans les processus inflammatoires et la réparation de l’ADN (1).

Les facteurs exogènes

Les facteurs environnementaux jouent un rôle très important dans le vieillissement de la peau, en aggravant le stress oxydatif.Le soleil :
C’est l’ennemi numéro 1. Les ultra-violets affaiblissent les cellules de la peau. Ils rendent les couches superficielles plus fragiles et occasionnent des dommages en profondeur. Les cellules fabriquent moins de mélanine, de collagène et d’élastine. La pigmentation devient inégale. Et plus grave, les UV peuvent provoquer l’apparition de mélanomes.

Tabac

Le tabac :

Les produits toxiques contenus dans les cigarettes dégradent les structures fondamentales du derme, notamment le collagène et l’élastine. Une peau de fumeur vieillit plus rapidement qu’une peau de non-fumeur.

La pollution :

Elle accélère le vieillissement de la peau en diminuant notamment ses défenses immunitaires et son hydratation.

Le mode de vie :

Le stress, l’alcool, le manque de sommeil, la sédentarité, bref, nos mauvaises habitudes augmentent également le stress oxydatif et ont des répercussions sur l’aspect de notre peau.

Comment prévenir le vieillissement cutané ?

Pour bien vieillir, il est fondamental d’éviter autant que possible les facteurs environnementaux que nous venons de citer : se protéger du soleil avec une protection solaire efficace, ne pas fumer, faire de l’activité physique pour favoriser la circulation sanguine, et plus généralement, garder une vie saine.

Alimentation équilibré

Manger équilibré :

Pour aider l’organisme à lutter contre les radicaux libres, il faut consommer des aliments riches en antioxydants [En savoir plus] : mettez des fruits et légumes colorés au menu ! Pensez également à avoir un apport suffisant en oméga 3, qui aideront votre peau à conserver son élasticité : ils sont présents dans les poissons gras et les huiles végétales notamment.

À lire: Recommandations pour une alimentation équilibrée

Boire beaucoup d’eau :

L’hydratation de la peau passe aussi par l’intérieur… buvez de l’eau, mais aussi du thé vert, riche en antioxydants.

Adopter une routine soin adaptée :

Routine SoinsPour que votre peau soit belle tout au long de votre vie, vous devez en prendre soin. Et la base de la routine de soin, c’est un nettoyage à la fois doux et minutieux. Que vous portiez du maquillage ou non, l’étape de démaquillage est indispensable, ne serait-ce que pour éliminer les traces de pollution accumulée dans la journée et pour permettre à votre peau de respirer. Eau micellaire, lait démaquillant, nettoyant au pH physiologique, à vous de trouver le produit qui vous convient le mieux !

Utilisez ensuite un soin adapté à votre type de peau (sèche, mixte, normale) et à votre âge, éventuellement précédé d’un sérum ayant une action plus ciblée en fonction de vos besoins. Pensez également à faire un gommage doux de temps en temps : les soins n’en seront que plus efficaces.

 

À lire: La routine soin : peau mixte

 

Source

(1) Curr Biol. 2016 May 9;26(9):1213-20. The MC1R Gene and Youthful Looks. Liu F et al.
Dr Deborah ANCEL

Dr Deborah ANCEL

Après une expérience en recherche fondamentale et des missions de vulgarisation scientifique, Déborah s'est tournée vers la communication dans le domaine de la santé et du bien-être. Responsable éditorial web, elle gère les contenus de plusieurs sites internet et applications abordant des thématiques telles que le stress oxydatif, l'alimentation équilibrée, la gestion du stress psychosocial, l'amélioration du sommeil, le bien-être en entreprise, la santé des salariés, etc.