De nombreuses études ont montré les effets positifs du cacao sur la tension artérielle, la fonction endothéliale, le statut antioxydant, la fonction plaquettaire, l’insulino-résistance, mais aussi l’humeur et les fonctions cognitives. Ces bienfaits sont essentiellement attribués aux flavonoïdes présents dans le cacao.

Le cacao, et par extension le chocolat, est avant tout un aliment plaisir. Mais bonne nouvelle pour les gourmands : il possède de nombreux atouts pour la santé, notamment grâce aux épicatéchines et procyanidines, deux flavanols présents dans la fève de cacao. En effet, le cacao représente une très bonne source de flavonoïdes, meilleure (par portion) que le thé, le vin rouge ou même les fruits et légumes.

Le saviez-vous ?
Le chocolat noir est le plus riche en cacao (il en contient au moins 43%), alors que le chocolat blanc n’en contient pas (il ne contient que du beurre de cacao). Le chocolat au lait se situe entre les deux !


De nombreuses études ont montré que la consommation de cacao ou de chocolat noir entraîne des effets positifs sur les facteurs de risque cardiovasculaire.

L’un des principaux mécanismes impliqués est l’augmentation de la production d’oxyde nitrique (NO) endothélial par les flavanols du cacao, entraînant une vasodilatation et une diminution de la pression sanguine (1).

Graines_Cacao

Chez des hommes en surpoids, la consommation de chocolat noir pendant 4 semaines a permis d’améliorer la fonction vasculaire, mais aussi de réduire la capacité d’adhésion des globules blancs, phénomène qui joue un rôle dans l’athérosclérose (2).

En juillet 2012, à la demande d’un fabricant belgo-suisse de chocolat, l’EFSA (l’autorité européenne de sécurité sanitaire des aliments), a rendu un avis sur les atouts du cacao pour la santé. Devant les preuves présentées par l’entreprise, elle a autorisé une allégation sur les flavanols de cacao qui « aident à préserver l’élasticité des vaisseaux sanguins, ce qui contribue à une circulation sanguine normale ».

Le chocolat pourrait également avoir un effet protecteur contre l’insuffisance cardiaque : en comparant les consommateurs de chocolat avec ceux qui n’en mangent pas, le risque d’insuffisance cardiaque diminuait chez les consommateurs, jusqu’à 6 portions par semaine. Au-delà, l’effet semblait s’inverser. Il faut cependant préciser que le type de chocolat consommé n’était pas demandé aux participants dans cette étude (3).

Concernant les autres effets en lien avec la santé cardiovasculaire, la consommation de cacao améliore entre autres le profil lipidique, la sensibilité à l’insuline et réduit l’agrégation plaquettaire. (4)

Mais combien de chocolat faut-il consommer ?

Selon l’EFSA, l’effet du cacao sur les vaisseaux est visible à partir de 200mg de flavanols par jour, ce qui correspond à 2,5g de poudre de cacao ou 10g d’un chocolat noir riche en flavanols.

Une revue de la littérature datant de 2018 (4), indique que la consommation modérée (50g de chocolat noir par jour) est bénéfique pour les facteurs de risque cardiovasculaire. Mais au-delà de 10 portions par semaine, des effets négatifs apparaissent. Une récente méta-analyse (5) préconise quant à elle, une consommation de 45g par semaine de chocolat. Encore une fois, selon l’étude, la consommation doit être inférieure à 100g par semaine, sinon des effets négatifs peuvent apparaître liés à la consommation trop élevée de sucre.

Mais selon une autre analyse (6), pour atteindre la quantité d’épicatéchines nécessaire pour obtenir un effet notable sur le système cardiovasculaire, il faudrait consommer en moyenne 125g de chocolat noir. Et pour les flavanols, il faudrait 300g de chocolat. Tous les jours. Sachant qu’une tablette entière de chocolat noir de dégustation pèse environ 100 g (et 500 calories)… on vous laisse faire le calcul : c’est tout simplement irréaliste !

En réalité, il est difficile de préconiser une quantité optimale de chocolat à consommer pour un effet maximal sur la santé cardiovasculaire. L’évaluation de la relation dose/effet entre le cacao, les flavanols et les bénéfices santé n’est pas encore suffisamment précise. Si d’un côté, le cacao peut avoir des effets positifs sur la santé cardiovasculaire, de l’autre le chocolat contient des teneurs élevées en sucre et en calories, contrebalançant ces potentiels bénéfices au-delà d’une certaine dose.

Reste que le chocolat, c’est bon !

Tablette Chocolat

Manger un carré de chocolat est une expérience à part entière, qui permet de stimuler tous nos sens. Essayez de manger en pleine conscience : d’abord la vue d’une tablette noire et brillante, puis le son produit lorsque l’on casse un carré, son toucher velouté, l’odeur suave du chocolat… et finalement l’explosion de saveurs en bouche, qui vont stimuler nos papilles. Celles-ci vont transmettre l’information « plaisir » à la partie émotionnelle de notre cerveau, ce qui en fait un aliment réconfortant, et donc anti-stress.

Alors, notre conseil est de consommer régulièrement des doses raisonnables de chocolat noir, pour le plaisir d’abord, mais aussi pour votre santé cardiovasculaire, et pour tous les autres bénéfices apportés pas le chocolat (l’amélioration des performances cognitives notamment (7). Mais inutile de manger une tablette par jour : vous vous feriez plus de mal que de bien.

Rappelons qu’aucun aliment pris seul n’est miraculeux. Pour atteindre la dose de flavonoïdes nécessaires, mieux vaut intégrer la consommation de chocolat au sein d’une alimentation équilibrée. Par exemple, chez des patients souffrant d’hypertension, la consommation quotidienne de différents aliments riches en polyphénols – 6 portions de fruits et légumes, incluant une portion de fruits rouges, et 50 g de chocolat noir – a permis de diminuer le risque cardiovasculaire (8).

À lire: Recommandations pour une alimentation équilibrée

Sources:

(1) Journal of Cardiovascular Pharmacology. 2011;57:44-50. Effects of cocoa extract and dark chocolate on angiotensin-converting enzyme and nitric oxide in human endothelial cells and healthy volunteers-a nutrigenomics perspective. Persson IA et al.

(2) FASEB J. 2014 Mar;28(3):1464-73. Dark chocolate consumption improves leukocyte adhesion factors and vascular function in overweight men. Esser D, et al.

(3) Am Heart J. 2017 Jan; 183: 18–23. Chocolate Intake and Incidence of Heart Failure: Findings from the Cohort of Swedish Men. Daniel A. Steinhaus, et al.

(4) Rev Cardiovasc Med. 2018 Dec 30;19(4):123-127. The Cardiovascular effects of chocolate. Garcia JP et al.

(5) Heart. 2019 Jan;105(1):49-55. Chocolate consumption and risk of cardiovascular diseases: a meta-analysis of prospective studies. Ren Y. et al.

(6) Phytother Res. 2016 Oct;30(10):1641-1657. The Impact of Cocoa Flavanols on Cardiovascular Health. Vlachojannis J. et al.

(7) Front Nutr. 2017 May 16;4:19. Enhancing Human Cognition with Cocoa Flavonoids. Socci V et al.

(8) Heart. 2016 Sep 1;102(17):1371-9. Beneficial effect of a polyphenol-rich diet on cardiovascular risk: a randomised control trial. Noad RL et al.

Effets bénéfiques de la spiruline sur l’immunité

| Plantes, Santé | Aucun commentaire
La spiruline (Arthrosira platensis) fait partie de la catégorie des microalgues bleues-vertes. Elle apporte une gamme variée de micronutriments et macronutriments. Elle est composée de 60% de protéines et 14% de glucides, est riche en acides gras polyinsaturés, et en acides aminés essentiels. Elle représente aussi une bonne source de fer, magnésium, phosphore et sélénium. Elle contient également de la…

Les effets positifs du cacao sur la santé cardiovasculaire

| Plantes, Santé | Aucun commentaire
De nombreuses études ont montré les effets positifs du cacao sur la tension artérielle, la fonction endothéliale, le statut antioxydant, la fonction plaquettaire, l'insulino-résistance, mais aussi l'humeur et les fonctions cognitives. Ces bienfaits sont essentiellement attribués aux flavonoïdes présents dans le cacao.

L’argousier: ses bénéfices santé

| Plantes | Aucun commentaire
L’argousier, un arbuste épineux asiatique aux multiples bénéfices santé, votre allié contre la fatigue, le manque d’énergie, et votre circulation ! Découvrez les bénéfices santé de l’argousier, quand l’utiliser, quelles sont les molécules actives, son utilisation traditionnelle, les dernières études scientifiques sur l’argousier… Histoire, propriétés et utilisation L’argousier (Hippophae rhamnoides) est un arbuste originaire d'Asie, de 3 ou 4m de…

La résine de Boswellia serrata pour la santé articulaire

| Plantes | 6 Commentaires
La consommation de résine de Boswellia riche en acide Boswelliques (>25%) est associée à une diminution de la douleur et une amélioration de la fonction articulaire en 90 jours chez des patients souffrant d’arthrose.

Dr Deborah ANCEL

Dr Deborah ANCEL

Après une expérience en recherche fondamentale et des missions de vulgarisation scientifique, Déborah s'est tournée vers la communication dans le domaine de la santé et du bien-être. Responsable éditorial web, elle gère les contenus de plusieurs sites internet et applications abordant des thématiques telles que le stress oxydatif, l'alimentation équilibrée, la gestion du stress psychosocial, l'amélioration du sommeil, le bien-être en entreprise, la santé des salariés, etc.