Spiruline, une aide pour les maladies métaboliques (obésité, surpoids, hypertension, diabète….) Et la perte de poids ?

La spiruline (Arthrospira platensis) est une algue bleue verte de la famille des cyanobactéries. Grâce à sa richesse nutritionnelle en protéines, vitamines et oméga 3, la spiruline est utilisée traditionnellement depuis plus de 10 ans en tant que supplémentation à travers le monde. En effet, elle est composée de plus de 60 % de protéines, de glucides (15-19%), de fibres (4.5%). De plus, elle est riche en certains acides gras polyinsaturés, en acides aminés essentiels, en micronutriments comme le fer, le calcium, le magnésium, le phosphore et le Sélénium.

La spiruline, une grande richesse nutritionelle

  • Riche en protéines, 
  • Riche en vitamines,
  • Riche en oméga 3

Riche en acides gras polyinsaturés, en acides aminés essentiels, en micronutriments:

  • Fer
  • Calcium
  • Magnésium
  • Phosphore
  • Sélénium

Hormis sa richesse nutritionnelle, la spiruline serait un allié pour la perte de poids et une solution naturelle en cas de désordres métaboliques comme l’obésité, le surpoids, l’hypertension, le diabète. Il s’agit d’un bilan sur les études qui ont démontré son efficacité.

Spiruline en poudre

 

Études scientifiques sur l’obésité et la spiruline

Étude sur la consommation de 2g de spiruline par jour

Tout d’abord, des études ont montré que la consommation de 2g de spiruline par jour pendant 3 mois chez des personnes obèses avec une hypertension traitée est associée à une réduction significative de l’IMC (indice de masse corporelle), du poids corporel, de la circonférence de la taille ainsi qu’une diminution du LDL-cholestérol. De plus, une amélioration du statut antioxydant et de la sensibilité à l’insuline ont été observées (Szulinska et al., 2017). Ces résultats confirment les résultats d’une précédente étude démontrant que la consommation de 2g de spiruline pendant 3 mois était associée à une diminution du poids corporel, de la tension artérielle systolique et de la rigidité des artères chez des patients en surpoids avec hypertension (Miczke et al., 2016).

De plus, la consommation d’un gramme de spiruline pendant 3 mois chez des personnes obèses est associée à une diminution de l’IMC et du poids corporel, du cholestérol total au niveau sanguin. De façon intéressante, l’appétit était significativement réduit chez les personnes consommant de la spiruline comparée au groupe placebo (Zeinalian et al., 2017).

Étude sur la consommation de consommation de 4.5g

Par exemple, la consommation de 4.5 g de spiruline pendant 6 semaines chez des personnes obèses et en surpoids agit en synergie avec un programme d’activité physique pour la diminution du poids corporel et de la masse grasse. En effet, chez les groupes consommant de la spiruline (avec ou sans activité physique), la perte de poids et le temps pour atteindre la fatigue sont significativement plus élevés et l’accumulation de lactate sanguin est significativement diminuée. Par conséquent, ces résultats suggèrent que la spiruline agit en synergie avec un programme d’activité physique pour aider à la perte de poids et à l’amélioration des performances physiques (Hernandez Lepe et al., 2018).

De plus, une quantité élevée de lipides (triglycérides dans le sang) à jeun et en période postprandiale (après un repas) peut être synonyme d’une mauvaise clairance des lipides, associée à un risque élevé d’athérosclérose, de résistance à l’insuline et d’obésité. Cette quantité de lipides dans le sang a été mesurée chez de jeunes sportifs ayant consommé 5 g de spiruline pendant 15 jours. La quantité de lipides sanguins 1.5h, 3h, 4.5h après la prise d’un repas riche en lipides était significativement plus faible (Torres Duran et al., 2012).

Par conséquent, toutes ces études suggèrent un effet bénéfique d’une consommation de spiruline pendant au moins 3 mois dans le cadre d’une perte de poids et de perturbation métabolique en particulier l’obésité et l’hypertension.

Références

Journal of Medicinal Food

Torres-Duran P., Ferreira-Hermosillo A., Ramos-Jimenez A., Hernandez-Torres R., and Juarez-Oropeza M., 2012, Effect of Spirulina maxima on Postprandial Lipemia in Young Runners: A Preliminary Report, Journal of Medicinal Food, 15(8) :753-757.

European Review for Medical and Pharmacological Sciences

SZULINSKA M., GIBAS-DORNA M., MILLER-KASPRZAK E., SULIBURSKA J., MICZKE A., WALCZAK-GAŁEZEWSKA M., STELMACH-MARDAS M., WALKOWIAK J., BOGDANSK P., 2017, Spirulina maxima improves insulin sensitivity, lipid profile, and total antioxidant status in obese patients with well-treated hypertension: a randomized double-blind placebo-controlled study, European Review for Medical and Pharmacological Sciences, 21: 2473-2481.

Eur Rev Med Pharmacol Sci.

Miczke ASzulińska MHansdorfer-Korzon RKręgielska-Narożna MSuliburska JWalkowiak JBogdański P, 2016, Effects of spirulina consumption on body weight, blood pressure, and endothelial function in overweight hypertensive Caucasians: a double-blind, placebo-controlled, randomized trial., Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2016;20(1):150-6.

Zeinalian RFarhangi MAShariat ASaghafi-Asl M,  2017, The effects of Spirulina Platensis on anthropometric indices, appetite, lipid profile and serum vascular endothelial growth factor (VEGF) in obese individuals: a randomized double blinded placebo controlled trial., BMC Complement Altern Med. 2017 Apr 21;17(1):225.

Marine Drugs

Hernández-Lepe M., López-Díaz J., Juárez-Oropeza M., Hernández-Torres R., Wall-Medrano A., and Ramos-Jiménez A., 2018, Effect of Arthrospira (Spirulina) maxima Supplementation and a Systematic Physical Exercise Program on the Body Composition and Cardiorespiratory Fitness of Overweight or Obese Subjects: A Double-Blind, Randomized, and Crossover Controlled Trial, Marine Drugs, 16 :364.

Dr Véronique TRAYNARD

Dr Véronique TRAYNARD

Doctorat en Physiologie de la Nutrition

Laisser un commentaire